Cardiosecours : spécialiste du défibrillateur

Défibrillateur : un appareil qui répond aux impératifs de l’urgence médical

L’arrêt cardiaque prend de l’ampleur

Connu couramment sous l’expression « mort subite », le décès brutal dû à l’arrêt cardiaque résulte de l’activité anormale du coeur, appelée fibrillation cardiaque. Ce n’est pas un phénomène anodin, comme l’indique les chiffres qui sont pour le moins alarmants. En effet, en France, entre 40 000 et 50 000 personnes meurent d’un arrêt cardiaque chaque année. Il y a des victimes qui survivent mais le taux de survie est insignifiant, sachant que près de 95% des personnes subissant un arrêt cardiaque y laissent leur vie.

Augmenter les chances de survie d’une victime d’arrêt cardiaque, c’est possible

Même si le constat est inquiétant, l’arrêt cardiaque n’est pas irrémédiable.Si les témoins réagissent immédiatement en effectuant une défibrillation cardiaque à l’aide d’un défibrillateur, la victime a plus de chances de survivre sans séquelle. L’intervention ne peut pas attendre l’arrivée des secours car les chances de survie de la victime diminue de 10% toutes les minutes, d’où l’intérêt d’utiliser un défibrillateur. Dans cette course contre la montre, chaque minute compte. Mis à la portée de tous par l’implantation des défibrillateurs automatisés externes (DAE), ces appareils de défibrillation du coeur en milieu non hospitalier permettent de palier efficacement à la mort subite.

Défibrillateur cardiaque : pour sauver des vies avec des gestes simples

Le défibrillateur cardiaque est un appareil facile à utiliser. D’ailleurs, la plupart des modèles en vente en ligne, plus particulièrement les DAE, émettent des instructions avec une voix apaisante. Celle-ci guide le témoin à l’arrêt cardiaque dans ses démarches car la délivrance de choc électrique à la victime est le seul moyen d’optimiser ses chances de survie si les secours ne sont pas encore sur place. Accompagné de massage cardiaque, l’usage de défibrillateur s’avère encore plus efficace. C’est pour cette raison que des professionnels dispensent de courtes formations aux personnes qui accueillent le DAE récemment implanté dans un lieu fréquenté du public, comme un centre commercial ou une entreprise, par exemple.